30/10/2020
undefined

Mes révélations sur la vaste escroquerie de Nicolas Gaiardo

Les sites de courtage en ligne, de plus en plus nombreux sur le marché, représentent à la fois pour les traders une belle occasion de choisir où mettre en place leurs investissements, mais aussi de potentielles menaces d'escroquerie, car parmi les brokers émergents, tous ne sont pas bienveillants  à l'égard de leurs clients.

Les escroqueries dans ce milieu battent leur plein, et c'est pour cette raison que Nicolas Gaiardo prétend  avoir créé warning trading et Netandlaw, en ayant comme objectif d'accompagner les victimes d'escroquerie à la reconquête de leur argent perdu et à la condamnation des responsables.

J'ai par le passé été victime d'un de ces dangereux brokers en ligne, et j'ai décidé peu après cet événement de faire appel aux services de Warning Trading dans l'espoir que ces derniers puissent m'aider. J'écris cet article pour vous raconter ma mésaventure et vous mettre en garde contre ces soit disant protecteurs de traders.  

Pourquoi j'ai contacté Warning Trading

A vrai dire, je n'étais pas du genre à me poser trop de questions avant de contacter quelqu'un. Ce défaut explique dans un premier temps l'arnaque que j'ai subi chez le broker qui m'a subtilisé mon argent. Lorsque cela est arrivé, j'ai fait quelques recherches sur internet afin de voir quelles étaient les différentes méthodes que je pouvais employer pour tenter de mettre la main sur mes escrocs. C'est alors que je suis tombé sur Warning Trading, je suis entré dans l'interface d'accueil du site et cela m'a plu, je n'ai pas cherché plus loin. J'ai été rapidement mis en confiance par le personnel, qui m'a demandé de remplir un dossier et de le leur fournir, afin qu'il puisse entamer leurs démarches. 

Mes premiers doutes à l'égard de Warning Trading et de Gaiardo

Les premiers signes de suspicion ont émergé en moi lorsque leurs services, après quelques jours, semblait éluder les questions que je lui adressais. En effet, mis à part quelques formules de politesse et la garantie qu'ils allaient s'occuper de mon dossier, je ne recevais aucune information concernant le traitement de mon litige et l'avancée de l'enquête. C'est alors que je me décidais à faire mes recherches.

Gaiardo n'est pas un homme du milieu

Certes, Nicolas Gaiardo est familier du secteur du trading. Cela dit, ce qui entre en jeu dans le type de société qui est la sienne, c'est avant tout la maîtrise du droit, savoir comment défendre un litige et obtenir gain de cause auprès de la justice française. Or, Gaiardo n'a aucune accréditation dans le domaine du droit, et cela se reflète bien sur la manière dont fonctionne sa société, avec l'opacité qui est la sienne à l'égard de ses clients.

Gaiardo n'est pas forcément recommandable non plus

Nicolas Gaiardo séduit, cela ne fait pas de doute. Il séduit, non parce qu’il en a le mérite, mais plutôt parce que l'information véhiculée à son propos est partielle, et surtout partiale. En effet, les différents médias le présentent comme un homme intègre, une ancienne victime du côté sombre du trading qui décidait de dédier sa vie au service des escroqués.

 

gaiardo avisD'une part, cette information est fausse, car tous les services de Warning Trading sont payants, et pas qu'un peu. Même si vous désirez avoir l'avis de la plateforme à propos d'un broker donné, il faudra payer. Ceci est plus le signe d'une avidité d'argent plutôt que d'abnégation et désir de sauver les gens.

De plus, Gaiardo, si l'on creuse son passé un peu plus profondément, n'est pas seulement une victime, c'est aussi un bourreau. Il existe un document témoignant de l'arrestation de Gaiardo par un tribunal pour le motif d'escroquerie en bande organisée. Voilà le casier de celui que vous pensiez être le justicier des traders, celui qui vous fait la promesse de vous rendre votre argent, celui qui prétend vouloir vous aider alors que sa seule motivation réside dans l'argent. Espérons que vous aurez les idées plus claires à présent, si telle était votre envie de faire appel à Warning Trading.

Warning Trading, ou l'art de faire de la propagande sous forme d'information

En tant que plateforme dédiée au soutien des victimes d'escroquerie dans le milieu du trading, Warning Trading devrait être objectif au regard des différents brokers sur le marché, d'autant plus qu'elle propose d'en vérifier la fiabilité via le service (payant bien évidemment) Check & Pay. Mais la réalité est tout autre : je visitais le site de Warning Trading un jour, dans la rubrique actualités puis je suis tombé sur un article du site, qui faisait l'éloge du broker FXCM. 

Un avis subjectif était rédigé, encensant ce site de courtage, dans le but de pousser un maximum de personnes à s'y inscrire. Il s'agit là d'une première erreur de la part de la société, mais le pire a été d'apprendre que ce broker en question fut condamné à la fois par l'AMF mais aussi par les instances américaines, allant même jusqu'à interdire le courtier d'exercer sur leur sol. 

Quant à mon affaire, je n'ai bien entendu pas pu récupérer mon argent, la société prétextant que le broker, utilisant des comptes rebonds, était introuvable. La vérité, c'est qu'ils savaient à l'avance  leur incapacité à résoudre cette affaire, mais pourquoi m'en avertir alors qu'ils pouvaient d'abord se faire plus de 900 euros sur mon dos ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *