10/07/2020
achat diamants investissement

L’achat de diamants : attention à ce secteur d’investissement !

Le diamant constitue un secteur d'investissement très prisé par les hommes d'affaires qui ont les moyens de s'y lancer. C'est pour beaucoup un symbole d'élégance, de classe, ou encore un moyen de se hisser, un peu, plus haut dans la société lorsque l'on se trouve d'ores et déjà dans la classe bourgeoise. 

Nombreuses sont les sociétés qui proposent de jouer les intermédiaires entre les acheteurs et les vendeurs, prélevant des commissions sur les prix de vente comme moyen de faire du profit. Mais doit-on accorder sa confiance à ces entreprises ? Et l'industrie du diamant est-elle aussi rentable que ce que véhiculent les rumeurs ? Réponse dans l'article.

Comment se fait l'investissement dans le diamant ? 

Il faut savoir que le marché du diamant est très difficilement accessible directement pour les particuliers. Par conséquent, vous aurez, dans l'extrême majorité des cas, l'obligation de vous tourner vers un diamantaire, ou un grossiste en la matière. Vous pourrez les rechercher sur internet, dans des magazine dédiés, sur les réseaux sociaux, etc.

Le choix de votre diamant sera crucial pour la suite de votre business : il faut, impérativement, en choisir un authentique. Pour ce faire, vous devez vous fier aux certifications de deux laboratoires, qui sont les plus notoires dans le domaine, à savoir GIA et HRD. 

Les diamants certifiés possèdent un numéro d'identifiant unique, gravé au laser. Soyez bien méticuleux sur ces détails, car il y a bien plus de faux diamants en circulation que de réels.

Ensuite viendra la question de la valeur. Ce que l'on entend par valeur, c'est non seulement la qualité, mais aussi la demande que générera la pierre précieuse au moment de la revente. C'est pour cela que vous devrez tenir compte de ce que l'on appelle dans le milieu la règle des 4 c, qui prend en critère 4 éléments que voici  : 

  • La taille (cut) : elle définit la forme de votre diamant. Le mieux est d'opter pour une taille ronde, ce sont, de loin, les plus demandées.
  • Poids (carat) : il s'agit du poids de votre diamant, exprimée en carats. La fourchette commune se situe entre 0,5 et 2 carats.
  • Couleur : rien n'est autant demandé que les diamant transparents. Choisissez donc les vôtres incolores.
  • Pureté (carity) : contrairement aux idées reçues, les impuretés d'un diamant ne sont pas visibles à l'œil nu, ou alors il s'agit vraiment de diamants bas de gamme. Celles-ci sont évaluées  sous une loupe de grossissement X10. Les unités de mesures de pureté vont de FL pour les meilleurs à I3 pour les pires. À voir selon votre budget, mais nous vous conseillons fortement de ne pas passer en dessous de VS2.

Concernant les prix, vous l'aurez compris, ceux-ci vont varier en fonction des critères du diamant choisit. Cela peut démarrer de  5 000 euros à 60 000 euros, voire plus.

Les risques d'un investissement dans le diamant

À présent, vous devez savoir ce qu'il en est réellement du marché du diamant, loin de ces rêves que vous vendent les entreprises vous faisant croire que vous allez devenir milliardaire à coup sûr, pour peu que vous achetiez chez eux un diamant.

La baisse de la demande

Le diamant est une matière qui tarde à se former dans la nature et le rythme d'exploitation des gisements est d'une cadence largement supérieure à celle de la formation naturelle. C'est l'une des raisons pour lesquelles le diamant attire autant de monde, il se fait de plus en plus rare et prend de la valeur. 

Sauf que ces derniers n'intègrent pas un autre facteur, qui pourtant est essentiel, et c'est le fait que la demande a nettement diminué au fil des années, ce qui, en amont, amène à une difficulté pour la revente. Premier coup dur pour les amoureux de cette pierre précieuse. 

La difficulté à évaluer les prix

Le diamant n'étant pas sujet à cotation publique, il est donc très difficile d'en évaluer la valeur exacte. Bien qu'une liste nommée "Rapaport" fournit des critères permettant d'estimer le prix d'un diamant, celle-ci n'est accessible qu'aux professionnels du domaine, les particuliers auront donc beaucoup de mal. Qui aurait envie d'investir dans un marché où les prix des produits sont quasi impossibles à évaluer avec certitude et précision ?

Les mises en garde de l'AMF

Une autre indication de la dangerosité et la non fiabilité de ce marché sont les directives de l'Autorité des Marchés Financiers, organisme de contrôle principal en Europe. Ceux-ci ne cessent de mettre en garde les potentiels investisseurs dans le diamant, mettant en avant les innombrables arnaques que comporte ce secteur. 

D'ailleurs l'AMF a même interdit par, le biais de la loi Sapin II, le démarchage commercial des entreprises liées au secteur du diamant.

Il est donc clair que la conclusion de tout ceci ne peut être que la méfiance vis-à-vis du marché du diamant, car, non seulement, ce dernier n'est absolument pas sécuri, et fait l'objet d'arnaques en continu, mais en plus, il n'est pas aussi rentable que beaucoup aimeraient le croire.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *